les Éditions Triptyque







Michaël La Chance
MICHAËL LA CHANCE

Philosophe et sociologue de formation, il est professeur d'esthétique à l’Université du Québec à Chicoutimi, directeur du Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions à la même université, ainsi que membre du comité de la revue Inter.

Parmi ses essais, on retrouve: Capture totale. Matrix. Mythologie de la cyberculture (PUL, 2006), Paroxysmes. La parole hyperbolique (VLB, 2006–Finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général), Œuvres-bombes et bioterreur. Quand l’art devient terroriste (Éditions Inter, 2007).

Il a également publié de nombreux recueils en prose et en poésie, dont plusieurs aux éditions Triptyque : L’inquisitoriale. Fugue solaire dans les îles et plateaux du langage (2007), Corrida pour soi seul (2008, finaliste au prix Spirale Eva-Le-Grand), [mytism]. Terre ne se meurt pas (2009, finaliste au prix Alain-Grandbois et au Prix de poésie Estuaire), De Kooning malgré lui (2011) et Le cerveau en feu de M. Descartes (2013). À l'hiver 2015, il revient à la poésie avec Crapaudines.


→ Article Wikipédia