les Éditions Triptyque



Les coriaces LES CORIACES
– poésie –
Véronique BESSENS
ISBN : 978-2-89031-663-8, 70p., 15$


Véronique Bessens

















Finaliste du Prix du Premier recueil de poèmes, décerné par la Fondation L-A Finances pour la poésie (France)


«J’ai été humain à une certaine époque, puis j’ai changé d’avis», écrit Véronique Bessens. Les animaux et leurs hommes; Eluard conspire ici avec La Fontaine. Mais c’est la belette et le rusé goupil qui cèlent les secrets de l’écritoire : «... dans le crissement des sauterelles et le craquètement intenable des grillons...».

Car l’oreille est souveraine, le souvenir est instant et le son cravache le sens: belle cavalcade en vérité, même si la meute aboie. Et comment exonérer le cruel veneur?

Reste la poésie, secret coriaire de l’expression, recours et refuge. Véronique Bessens s’y entend à merveille: tendons l’oreille à cette voix nouvelle, généreuse et envoûtante.

Marc Vaillancourt


[extrait]
Tenaces, les premiers membres de notre espèce
savaient encore reconnaître leurs proches

La terre en était aux premiers balbutiements
et la langue maternelle se mêlait
à celle des atomes épars

Les premiers conteurs conservaient encore
des restes d’histoires dans les poches
les terres inconquises s’étendaient à perte de vue
autant de lambeaux d’îlots, flottille parsemée
à la lueur de leurs torches

(Ils se serviront ensuite du feu pour brûler
et non pour croire)

[p.61]



De la même auteure:

→ Contes du temps qui passe